Russian (CIS)French (Fr)English (United Kingdom)
...

Si moi j'ai le plus beau compliment à faire à un chanteur, c'est ça: il a sa signature. Tu l'entends chanter, t'as pas besoin de connaître la chanson, c'est Daniel Lavoie.

Bruno Pelletier

Musique

Enregistrement/Entrée
Maintenant sur le site
Нет
Accueil Vie Compagnons d'armes

Luc Plamondon

Il parle de ses deux oeuvres avec enthousiasme et il a raison.
«Starmania» et les Français c’est une grande histoire d’amour. 
«Des gens m’arrêtent encore dans la rue pour me remercier. Et que dire de «Notre-Dame de Paris»! Je revois encore un autobus de joueurs de football s’arrêter le long de la route pour me chanter «Belle». C’était tout de même incroyable. C’est pourquoi je me rends compte aujourd’hui qu’il faut que je m’occupe bien de ces deux oeuvres qui ont si bien vieilli et que le monde continuer de me réclamer. Je continue donc à rêver à Broadway et j’y crois fortement. Quant à «Starmania» au cinéma... je peux confirmer aujourd’hui que ça se fera en 2011», conclut le grand Luc Plamondon. 

«Notre Dame de Paris» est joué dans 25 pays; l’Asie le réclame, tout comme le Japon. Ce sera traduit en mandarin; «Notre-Dame de Paris» a fait fureur en Corée pendant deux ans; en France c’est un spectacle culte qu’on me réclame à nouveau. Puis, il y a eu l’Italie pendant huit ans, un succès monstre. Et douze ans plus tard, la troupe de départ avec les Bruno Pelletier, Garou, Daniel Lavoie, Luck Mervil se rend à Moscou, Kiev et St-Petersbourg pour jouer à nouveau «Notre-Dame» avec un choeur de 300 personnes. J’y serai; ça se passe du 8 au 12 décembre. Il y aura beaucoup d’émotion», raconte avec un sourire Luc Plamondon..
Luc Plamondon va réaliser son rêve de porter au cinéma «Starmania» en 3D. Un projet de 40 M$ est sur la table, deux réalisateurs «luttent pour le faire», dit-il, et ce sera réalisé en co-production. Il croit fortement que le tournage débutera en 2011. 
«Des 400 chansons écrites, une centaine sont pour mes comédies musicales. «Starmania» et «Notre-Dame de Paris» sont des oeuvres de toute une vie et partout dans le monde elles continuent d’éblouir les gens. Je crois que si j’avais eu un René Angélil autour de moi, l’une des deux serait déjà jouée sur Broadway. Comme m’a déjà dit un directeur de théâtre à New York, «ici monsieur, on ne vient pas, on y est demandé». Mais j’arrive de New York et je dois dire qu’un opéra comme «Starmania» ou «Notre-Dame de Paris» ont définitivement une vie possible à cet endroit», assure le parolier vedette.
Amoureux de sa langue et des mots, il a fait une déclaration au Journal de Montréal cette semaine sur la dangereuse anglicisation qu’il constate à Montréal.
«Si on permet aux néo-Québécois d’aller à l’école en anglais, je ne sais pas comment le français survivra. Je n’ai jamais été aussi inquiet», affirme Luc Plamondon.
Le 22 novembre, les fans de la plume de Luc Plamondon pourront se procurer Plamondon – 40 ans de chansons - 40 stars à l’unisson - J'aurais voulu être un artiste..., un coffret de quatre disques présentant 77 des plus grands succès de l'artiste qui célèbre cette année ses 40 ans de carrière. C'est ainsi que plusieurs artistes qui ont eu la chance de chanter ses paroles au cours de leur carrière se sont retrouvés sur le plateau d'ICI et là. Martine St.Clair, Daniel Lavoie, Louise Forestier, Renée Claude, Luce Dufault, Marie-Denise Pelletier, André Gagnon et Judith Bérard comptent parmi les personnalités qui ont accepté d'être de la fête.

Luc Plamondon sera sur le plateau d’ICI et là