Russian (CIS)French (Fr)English (United Kingdom)
...

Si moi j'ai le plus beau compliment à faire à un chanteur, c'est ça: il a sa signature. Tu l'entends chanter, t'as pas besoin de connaître la chanson, c'est Daniel Lavoie.

Bruno Pelletier

Musique

Enregistrement/Entrée
Maintenant sur le site
Нет
Accueil L'oeuvre Discographie

Album «Le bébé dragon 2»

999

«Bébé Dragon 1» et «Bébé Dragon 2» sont deux albums pour enfants de Daniel Lavoie. 
Quand Daniel Lavoie nous a offert son premier disque pour enfants, il n'avait pas fait le tour de la question. Le succès du Bébé dragon 1 a ouvert la porte au volet 2. «Ce qui est merveilleux, c'est que je n'étais pas obligé d'attendre comme cela se fait avec le marché adulte. Cette fois, j'ai abordé plusieurs sortes de textures de musique, plusieurs genres. Ça demeure très simple, mais j'ai davantage osé. Il y a plus de musiciens, d'instruments, soit contrebasse, batterie, violon, clavier, basse, guitares, pedal-steel, et même du banjo qui est éminemment joyeux... Ça demeure très simple, mais émotivement, c'est plus harmonique, plus chaleureux.»
Les thèmes privilégiés de Daniel, ce sont d'une part la nature, d'autre part l'aventure. En effet, presque chaque chanson raconte une histoire qui reflète ce que pourrait vivre un enfant de 2 à 6 ans, avec une belle dose de farfelu, un humour fin et beaucoup de percussions: «C'est vrai qu'il y a toujours un fond de terre, mais j'ai aussi touché à la ville. J'ai écrit une chanson sur les camions, sur la voisine...»
Pour revenir au Bébé dragon 2, l'équipe de Daniel lui a, cette fois, proposé un lancement pour enfants avec jeux, surprises, ballons, maquillages et bouffe: «Pour le premier, je voulais y aller en douceur. Je l'avais fait parce que ça me tentait, sans prétention. J'en faisais la promotion, bien sûr, mais je ne trouvais pas pertinent d'avoir un gros battage publicitaire. J'ai été très heureux que ce soit un tel succès. Qui ne le souhaite pas? C'est ce qui ouvre les perspectives. Avec le deuxième disque, c'est amusant de faire un lancement avec les enfants; ils connaissent maintenant Le Bébé dragon.» Effectivement, si Daniel était très sollicité pour des autographes ou des jasettes avec les adultes, les enfants, eux, le saluaient gentiment parce que c’est lui qui chante, avant de s’agglutiner autour du bébé dragon.
Quant au spectacle, c'est une suite logique, mais Daniel ne sera pas sur scène: «Moi, je n'y serai pas, mais ce n'est pas important. La vedette, c'est le Bébé dragon, pas moi. Pour qu'il y ait un spectacle, il fallait qu'il y ait assez de chansons que les enfants connaissent. Pour le concept du spectacle, ce seront des comédiens qui joueront des personnages, avec beaucoup de vie et de couleurs, et ce, sur mes chansons. Ce sera amusant.De toute façon, c'est très dur à chanter.Il faut entrer dans un état d'âme qui est presque revenir au premier degré. L'écriture est plus facile, mais s'inscrire dans un spectacle pour enfants demande une totale disponibilité d'esprit.»