Russian (CIS)French (Fr)English (United Kingdom)
...

Si moi j'ai le plus beau compliment à faire à un chanteur, c'est ça: il a sa signature. Tu l'entends chanter, t'as pas besoin de connaître la chanson, c'est Daniel Lavoie.

Bruno Pelletier

Musique

Enregistrement/Entrée
Maintenant sur le site
Нет
Accueil

Daniel Lavoie: soir de plaine... et de chaleur humaine

 

Publié le 21 juin 2013 à 08h39 | Mis à jour à 08h39

706848-daniel-lavoie-chante-grands-succes

Jours de plaine? Chanson tout à fait indiquée pour amorcer cette soirée de jeudi. Du haut de la grande scène,  Daniel Lavoie pouvait contempler sa plaine humaine. Vaste auditoire, adulte et placide, venu applaudir ce grand introverti à la voix si belle, venu des Prairies au tournant des années 80.

Depuis ce temps, tant de francophones d'Amérique et d'ailleurs l'ont adopté, les Montréalais n'y font certes pas exception. Le public de Daniel Lavoie a traversé la vie avec lui. Place des Festivals, ce public était là pour goûter ce programme principal de l'offre extérieure aux Francos. Venu goûter «une langue qui danse», comme le dit la chanson.

Guitare en bandoulière, Lavoie se «laisse aller où la route mène», sans faire de détour, sans emprunter de sentiers hasardeux. Ses fans le suivent avec plaisir, inutile de l'ajouter. À ses côtés, une formation d'irréprochables pros: José Major, batterie, Mario Légaré, basse et contrebasse, Andréanne Alain, claviers, Marc Vallée, guitare, Maxime Saint-Pierre, trompette, Muhammad Abdul Al Khabyyr, trombone, André Lambert saxos. En prime, ses amis chanteurs de bonne tenue et de belle réputation, à commencer par un Bruno Pelletier très motivé, venu faire La danse du smatt.

On a droit à quelques anecdotes familiales apprises par coeur avant la version solo piano de J'ai quitté mon île, suivie de la power ballade Sauvez, plaidoirie environnementaliste bien sentie, et de la thérapeutique Docteur tendresse. Au terme d'un serment d'allégeance à la musique country, Lavoie présente Paul Daraîche, qui déclame plutôt que chante sauf le chorus de Tension attention... «y a un chauffard qui sniffe ta ligne de vie» prévient notre Gaspésien préféré.

On passe en mode space jazz, séquence très réussie de musique pour cette version de J'écoute la radio, destinée au «beau-frère drogué». Catherine Major, qui vient à peine d'enfanter, rejoint un Lavoie «très honoré», pour entonner avec lui Je pensais pas, façon soul pop. Daniel se trompe de clef et se reprend bellement pour Que cherche-t-elle?, autre ballade de puissance que prisent tous les grands publics de l'univers connu.

Qui sait, La voilà notre armée et un  segment Notre-Dame de Paris - Tu vas me détruire et Belle interprétée à trois (avec Paul Daraîche et Bruno Pelletier). L'ex-Tchukon Slim Williams, collaborateur de longue date, refait surface après tant d'années pour une reprise du Pape du Rap. Un New York triomphal, et on coiffe le tout de rappels avec Ils s'aiment et Je m'envolerai.
 Soir de plaine, soir de chaleur humaine.

Alain Brunet
La Presse

http://www.lapresse.ca/arts/festivals/francofolies/201306/21/01-4663672-daniel-lavoie-soir-de-plaine-et-de-chaleur-humaine.php